zeit_-_gedanken

Zurück

Reflektionen über die Zeit in der wir Leben

Réflexions sur l'évolution mondiale dans laquelle nous vivons.

 Meinungen zur Irak-Krise

 Opinions sur la crise avec l'Irak

 

Claude Frisoni*

 

Monsieur le président....

 

 

Je n’aime pas les uniformes.

Je n’aime pas les armes.

Je n’aime pas les crânes rasés qui hurlent des ordres à des crânes ratés.

Je n’aime pas le pétrole, qui sent mauvais et salit tout sur son passage.

Je n’aime pas les présidents qui ont été élus avec une minorité de voix.

Je n’aime pas les dictateurs qui ont été élus avec cent pour cent des voix.

Je n’aime pas la musique militaire.

Je n’aime pas le son du canon.

Je n’aime pas l’odeur du sang.

Je n’aime pas les cons.

Je n’aime pas qu’on me prenne pour un con.

Je n’aime pas ceux qui possèdent des armes de destruction massive, de façon clandestine ou officielle.

Je n’aime pas qu’on tue des gens.

Je n’aime pas les films de guerre, pas même ceux de CNN.

Je n’aime pas plus les victoires que les défaites.

Je n’aime pas plus les frappes chirurgicales que les dégâts collatéraux.

Je n’aime pas le pouvoir.

Je n’aime pas qu’on fasse croire que la guerre est un jeu et qu’on affirme the game is over.

Je n’aime pas me mettre au garde à vous.

Je n’aime pas que les peuples se mettent au garde à vous.

Je n’aime pas …… décidément,

Je n’aime pas la guerre.

 

 

 Herr Präsident...

 

Ich liebe keine Uniformen

Ich liebe keine Waffen

Ich liebe keine kahl geschorenen Schädel welche unwissenden Schädeln Befehle schreien.

Ich liebe kein Erdöl, das schlecht riecht und alles verschmutzt wo es vorbei kommt.

Ich liebe keine Präsidenten die mit einer Minorität an Stimmen gewählt wurden.

Ich liebe keine Diktatoren die mit hundert Prozent der Stimmen gewählt wurden.

Ich liebe keine Militärmusik.

Ich liebe den Ton der Kanonen nicht.

Ich liebe den Geruch des Blutes nicht.

Ich liebe keine Idioten.

Ich liebe es nicht, wenn man mich für einen Idioten hält

Ich liebe die nicht, welche Massenzerstörungswaffen besitzen, ob heimlich oder offiziell.

Ich liebe es nicht wenn man Menschen umbringt.

Ich liebe keine Kriegsfilme, sogar die von CNN nicht.

Ich liebe weder Siege noch Niederlagen.

Ich liebe weder chirurgischen Schläge noch ähnliche Schäden.

Ich mag keine Macht.

Ich mag es nicht wenn man den Krieg darstellt als sei es ein Spiel und dann bestätigt „ the game is over“.

Ich liebe kein Strammstehen .

Ich liebe es nicht wenn die Völker Strammstehen .

Ich liebe nicht …..  entschlossen,

Ich liebe keinen Krieg.

 

* directeur du Centre Culturel de Rencontre Neumünster / Luxembourg

                           Portes Closes à la Kufa

 

L’inéluctable est arrive : dans la nuit du  19 au 20 mars 2003 les premières bombes sont tombées sur l’Irak:

 

Parce que nous croyons que toute guerre est inutile.

Parce que nous pensons au peuple irakien première victime de ce conflit:

Parce que nous pensons aussi  à ces  citoyens américains qui ont dit non à la folie de leur président:

Parce que nous pensons que cette guerre prépare aujourd’hui les actes terroristes de demain.

Parce que nous n’aimons pas voir la logique et le droit international  bafoués par l’arrogance d’un seul état.

Parce qu’un seul état accompagné de quelques vassaux fidèles ne peut décider de la marche du monde.

Parce que cette guerre cache sous de faux propos humanitaires de vraies raisons économiques qui creuseront encore plus le fossé Nord Sud.

Parce que chaque citoyen responsable doit s’opposer à l’hypocrisie de ces dirigeants qui n’écoutent que leurs intèrêts presents.

Parce il est de notre devoir de dire NON.

Parce que il y a encore des centaines de parce que potentiels.

 

L’équipe de la Kulturfabrik a symboliquement décidée de fermer les portes de la Kufa le vendredi 21 mars 2003 pour dire non à la guerre en Irak.

 

Nous avons volontairement choisi une journée ou aucune manifestation n’avait lieu sur le site car nous pensons qu’il serait stupide et malhonnête de léser en plus les artistes et les publics qui nous font confiance.

 

Nos portes seront fermées mais nos esprits restent ouverts à l’avenir d’un monde que notre métier de saltimbanque se doit d’éclairer et d’enrichir.

 

Nous demandons aussi aux autres structures culturelles et associatives du Luxembourg de nous soutenir dans cette action symbolique.

 

Pour que nos enfants n’aient pas honte demain du monde que nous leur laissons et parce que notre engagement dans l’action culturelle est avant tout citoyenne, nous fermerons ces portes que nous avons pourtant tant de plaisir à vous ouvrir d’habitude.

Toute l'équipe de la Kulturfabrik 20 mars 2003



Gratis Homepage von Beepworld
 
Verantwortlich für den Inhalt dieser Seite ist ausschließlich der
Autor dieser Homepage, kontaktierbar über dieses Formular!